Le Climategate, ou l’art de nous faire avaler des couleuvres.

Mi novembre 2009, apparaissait sur le net des mails privés échanger entre différents climatologues britanniques. Ces mails semblent accréditer la thèse comme quoi les climatologues falsifient les données pour nous faire croire à un réchauffement de la planète.

L’universitaire David King, conseiller en chef scientifique de Tony Blair de 2000 à 2007 explique que ce piratage, et la mise en ligne de cette correspondance privée aurait été orchestrée par une agence renseignement dans le seul but de torpiller le sommet de Copenhague.

Selon M. King l’opération a été aussi  » sophistiquée  » que  » coûteuse « . Et, ajoute-t-il,  » pour ce qui est du coût, le lobby américain est une source de financement très probable « .

Alors         barbouzerie d’envergure soigneusement millimétrée, œuvre d’un pirate informatique isolée ?

Je crois plutôt que c’est une manière comme une autre de maintenir au sommet cette mode écologique qui, il ne faut pas se leurrer et une bonne et excellente manière, de vendre du bio de l’écologique à des prix largement supérieur aux produits traditionnels.

Dans les année 70 pour être IN il fallait être communiste, aujourd’hui pour être à page il s’afficher Bio Écolo.

Alors qu’en j’entend un climatologue annoncé que en 2035 les glaciers himalayens auront disparue, et puis ce raviser et dire que c’est une erreur de frappe et qu’il fallait lire 2335.

Alors Climategate ou pas, il y à un certain manque de crédibilité qu’on essaye aujourd’hui de rattraper par des soit disant piratages orchestré services secret russe ou américain .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s