L’homme qui n’existe pas

Cette petite image vu dans le Newyorker ma fait réfléchir à certaine choses.

100322_cartoon_6_a14837_p465.gif

Dans notre société actuelle, avec toutes ces technologies que nous utilisons à longueur de journée,nous et notre vie ,on est tracée traqué répertorie .
Mais la question est ,serions nous encore capable de vivre sans téléphone portable ,sans ordinateur sans internet ,je croit que l’on aurait vraiment beaucoup de difficulté.

Le Climategate, ou l’art de nous faire avaler des couleuvres.

Mi novembre 2009, apparaissait sur le net des mails privés échanger entre différents climatologues britanniques. Ces mails semblent accréditer la thèse comme quoi les climatologues falsifient les données pour nous faire croire à un réchauffement de la planète.

L’universitaire David King, conseiller en chef scientifique de Tony Blair de 2000 à 2007 explique que ce piratage, et la mise en ligne de cette correspondance privée aurait été orchestrée par une agence renseignement dans le seul but de torpiller le sommet de Copenhague.

Selon M. King l’opération a été aussi  » sophistiquée  » que  » coûteuse « . Et, ajoute-t-il,  » pour ce qui est du coût, le lobby américain est une source de financement très probable « .

Alors         barbouzerie d’envergure soigneusement millimétrée, œuvre d’un pirate informatique isolée ?

Je crois plutôt que c’est une manière comme une autre de maintenir au sommet cette mode écologique qui, il ne faut pas se leurrer et une bonne et excellente manière, de vendre du bio de l’écologique à des prix largement supérieur aux produits traditionnels.

Dans les année 70 pour être IN il fallait être communiste, aujourd’hui pour être à page il s’afficher Bio Écolo.

Alors qu’en j’entend un climatologue annoncé que en 2035 les glaciers himalayens auront disparue, et puis ce raviser et dire que c’est une erreur de frappe et qu’il fallait lire 2335.

Alors Climategate ou pas, il y à un certain manque de crédibilité qu’on essaye aujourd’hui de rattraper par des soit disant piratages orchestré services secret russe ou américain .

Parfum

Marcher seul dans la rue, pris dans son quotidien… la croiser… sentir l’odeur de son parfum…
C’est à ce moment là que le rêve m’arrache à la réalité. Je ferme les yeux afin de ne rien perdre de ce rêve éveillé.
Ce parfum, l’ai-je déjà senti, l’ai-je déjà embrassé du bout des lèvres ?
Une ex ? plusieurs ex ? Une fille qui, bien que jamais conquise, à éveillé jadis de nombreux fantasmes ?
Ou tout simplement une odeur nouvelle qui éveille mes instincs les plus primaires.
Quelle qu’en soit la raison, je suis dans un rêve, coupé de la réalité, ivre.
Suis-je dans le jardin d’Eden ou bien tout simplement dans un souvenir du passé où j’embrassais fougueusement celle qui portait ce parfum ?
Je ne sais pas et je m’en fous. La seule chose que je sais, c’est que je n’ai pas envie de redescendre.
Se réveiller près d’elle… l’embrasser tendrement dans le cou… sentir l’odeur de sa peau…
Cette odeur que l’on ne se lasse pas de humer encore et encore et encore. Cette odeur qui nous monte à la tête pour forcément redescendre bien plus bas. Cette odeur que l’on « sniffe » tel un drogué en manque.
Cette odeur tellement douce et charnelle, elle m’appelle. Elle me demande de caresser, d’embrasser, d’explorer. Elle réveille tous mes sens endormis pour que eux aussi puissent goûter à de semblables désirs.
Ils se réveillent, ça y est !
Ils ne me dictent plus qu’une chose, je n’ai plus envie que d’une seule chose : ne faire plus qu’un avec elle et ainsi l’odeur de sa peau sera mienne.
Je la désire ! je la veux ! je ne peux plus attendre ! je la veux maintenant !

Starbucks

images

Moi et le café c’est une grande histoire d’amour, il est vrai que j’en bois plusieurs par jour,et une journée sans café,c’est que je suis très malade et que mon estomac n’est pas d’accord avec moi.

À la maison je suis un fidèle de ma machine Nespresso, en version court serré à l’italienne style ristreto,ou latte machiato ou café latte au petit déjeuner,en fait une véritable religion

A l’extérieur, je ne suis heureux que quand je suis sur Paris ce qui à mon goût et assez rare, car en dehors de Paris pas de Starbucks,et oui mon coté ricains qui ressort.

Chez moi dans l’Est point de Starbucks,alors voilà je lance un appel aux décideurs de chez Starbucks d’implanter des Starbucks dans l’Est et particulièrement sur Strasbourg.

Petit rappel sur cette compagnie

Célèbre chaîne de café aux États-Unis,Starbucks est la plus grande chaîne multinationale de café. Fondée en 1971,Starbucks Coffee Company est alors un commerce spécialisé,dans le café en grains. Devenue officiellement Starbucks corporation en 1987.

Les magasins outre les boissons,vendent toujours leur propre marque de café (moulu ou en grains),du thé des pâtisseries des ustensiles et des machines à café.

-Le siège de la marque est à Seattle dans l’état de Washington.

-le premier magasin fut ouvert à Seattle en 1971 par trois partenaires :Jerry Baldwin,professeur d’anglais,Zev Siegel,professeur d’histoire,et l’écrivain Cordon Bowker